Vous êtes ici

Coenagrion caerulescens (Fonscolombe, 1838)

Agrion bleuissant

Auteur:
Alexis Rondeau

Cartographie des observations (vert= validée; orange = validation en cours)

Observateurs:

Adam Benjamin, Aleman Yves, Anonyme Anonyme, Bernier Christophe, Blanchon Yoann, Bonnemaison Mathieu, Braud Yoan, Brepson Loic, Breton François, Carrere Vincent, Cramm Patrice, Dayde Stéphanie, Dolbeau Xavier, Dubois Yvain, Dupont Pascal, Février Jérémie, Fonteneau André, Grand Daniel, Guenel Nathalie, Holliday John, Houard Xavier, Jaulin Stéphane, Le Pommelet Eve, Louboutin Bastien, Menut Thomas, Moreau Thomas, Noblecourt Thierry, Puissant Stéphane, Rafton Thibault, Rancilhac Loïs, Rondeau Alexis, Rufray Xavier, Sannier David, Sardet Eric, Sautet David, Seguin Cédric, Seidenbusch R., Spanneut Laurent, Walsh John

Synthèse des connaissances

Phénologie de l'espèce

Description de l'espèce:

Adultes : Coloration noire et bleue du corps des mâles, bleu, vert ou grisâtre chez les femelles. La distinction des mâles de cette espèce avec ceux de Coenagrion scitulum sur le terrain est très délicate. Le ptérostigma est quasi triangulaire. Chez la femelle, l’échancrure du lobe médian de la bordure postérieure du pronotum permet la reconnaissance de l’espèce. Mâle et femelle : abdomen de 18 à 27 mm ; ailes postérieures de 14 à 21 mm.

Larves : Forme grêle et allongée avec 3 lamelles caudales. L’identification même au dernier stade larvaire est délicate.
 

Écologie, traits de vie:

Activité : Les émergences débutent à la mi-mai et s’étendent jusqu’à fin-juillet. Les imagos ne semblent pas s’éloigner beaucoup de leurs sites de reproduction. Ils volent à faible hauteur et se posent longuement parmi la végétation.

Reproduction et cycle de développement :
Durée totale du cycle de développement : 1 an.
Période de vol : de la mi-mai à début septembre.
Ponte : s’effectue en tandem principalement dans les tissus d’hydrophytes.
Développement larvaire : dure 7 mois et compte 11 à 14 stades.
Métamorphose : les émergences à partir de la mi-mai.

Régime alimentaire :
Larves : carnassières (zooplancton, petites larves d’insectes et autres larves d’invertébrés).
Adultes : carnassiers (insectes volants de petite taille comme les diptères).

Habitat en région:

Les écocomplexes les plus favorables pour Coenagrion caerulescens correspondent principalement à des eaux faiblement courantes, peu profondes, de bonne qualité et ensoleillées avec une densité importante de végétation aquatique. Les facteurs essentiels à la présence de l’espèce semblent être à la fois : la présence de zones calmes peu profondes alimentées par une source, des sous-écoulements d’un cours d’eau, un ensoleillement important qui favorise le développement larvaire et la présence d’une végétation importante d’hélophytes dans les zones calmes lors de la période de ponte.

Menaces:

-    Pollution des eaux, chimique et organique, résultant des activités agricoles, urbaines et touristiques.
-    Fermeture, embroussaillement des habitats par des ligneux ou plantes invasives.
-    Assèchement estival précoce, phénomène accru par les prélèvements d’eaux, drainage.
-    Recalibrage, curage, aménagements lourds sur les habitats.

Bibliographie:

Vous avez d'autres observations ? N'hésitez pas à les renseigner sur le site de saisie de l'atlas en vous identifiant ou en vous inscrivant!

Attention : l'Atlas des papillons et libellules du Languedoc-Roussillon est un projet en évolution.

Les données reflètent un état actuel des connaissances qui ne peut être compris comme exhaustif.