Anax porte-selle (L')

Hemianax ephippiger (Burmeister, 1839)

Ordre : Odonata Famille : Aeshnidae Genre : Hemianax

  • 354
    observations

  • 106
    communes

  • 108
    observateurs

  • Première observation
    1989

  • Dernière observation
    2017

Agde - Aigues-Mortes - Aramon - Argelès-sur-Mer - Argens-Minervois - Bages - Baillargues - Banyuls-sur-Mer - Beaucaire - Bellegarde - Belpech - Bessan - Blandas - Brouilla - Camplong-d'Aude - Candillargues - Canet-en-Roussillon - Cassagnas - Castelnau-le-Lez - Caves - Ceilhes-et-Rocozels - Comps - Coursan - Cruscades - Eyne - Fabrègues - Fitou - Fleury - Florensac - Fourques - Frontignan - Galargues - Gruissan - Jonquières-Saint-Vincent - Jujols - La Capelle-et-Masmolène - La Grande-Motte - Lansargues - La Palme - Lattes - Le Barcarès - Le Cailar - Le Grau-du-Roi - Le Monastier-Pin-Moriès - Les Bondons - Les Mages - Lespignan - Leucate - Lézignan-Corbières - Loupian - Luc - Maraussan - Marguerittes - Marseillan - Mauguio - Maureillas-las-Illas - Méjannes-le-Clap - Mérifons - Mèze - Mireval - Montagnac - Montaren-et-Saint-Médiers - Montbel - Montels - Montpellier - Moussan - Narbonne - Nissan-lez-Enserune - Opoul-Périllos - Orthoux-Sérignac-Quilhan - Pérols - Peyrestortes - Peyriac-de-Mer - Poilhes - Portiragnes - Port-la-Nouvelle - Pougnadoresse - Poussan - Quissac - Raissac-d'Aude - Ribaute-les-Tavernes - Roquebrun - Saint-Aunès - Saint-Cyprien - Saint-Étienne-du-Valdonnez - Saint-Étienne-Vallée-Française - Saint-Gilles - Saint-Hippolyte - Saint-Laurent-d'Aigouze - Saint-Mathieu-de-Tréviers - Saint-Nazaire - Saint-Nazaire-de-Pézan - Saint-Thibéry - Salses-le-Château - Sanilhac-Sagriès - Sérignan - Sigean - Vailhauquès - Vauvert - Vendres - Vergèze - Vers-Pont-du-Gard - Vic-la-Gardiole - Villelongue-dels-Monts - Villeneuve-lès-Maguelone - Viols-en-Laval

Allegrini Benjamin - Anjuerer Jack - Aubin Guillaume - Augustyniak Michel - Balança Gilles - Baldi Philippe - Barataud Julien - Barret Jérémie - Bellion Loïc - Bence Stephane - Benoit ( Gor ) Patrick - Berthelot Stéphane - Berthet François - Bertrand Justine - Bizet Daniel - Blanchon Yoann - Boch Morgan - Bonnemaison Mathieu - Boon Daniel - Bourderionnet Guy - Brepson Loic - Bultez Alain - Carrere Vincent - Chaigne Adrien - Chaillou Anthony - Chiffard Jules - Cornieux Etienne - Crebassa Jason - De Knijf Geert - De_knijf Geert - Delorme Quentin - Demolder Heidi - Denat Mathieu - Devoucoux Pierrick - Dolbeau Xavier - Dramard Jean-michel - Dubois Yves - Ducept Samuel - Dupuy Jeremy - Encinas Lilian - Flohart Guy - Fonteneau André - Foulc Ludovic - Foxonet Hugo - Février Jérémie - Gabant Pauline - Gailly Damien - Garrigue Joseph - Gaunet Aurélien - Gaymard Maxime - Genoud David - Giraud Alain - Goma Vianney - Grand Daniel - Guerard Marie - Guillosson Tristan - Hentz Jean-laurent - Ivanez Damien - Jacquier Cedric - Jaulin Stéphane - Jourdain Bruno - Juliand Christine - Juliand Pierre - Jullian Rémi - Jullien Louise - Kerihuel Christian - Le Merrer Camille - Le Pommelet Eve - Leal Xavier - Legendre François - Lemarchand Clément - Lepine Fabien - Liger Alexandre - Louboutin Bastien - Louvet Emilie - Marangoni Elsa - Martens Andreas - Medard Pascal - Menand Mathieu - Menard Paul - Mercier Paulin - Mokuenko Nicolas - Monchaux Geoffrey - Monnerat Christian - Moreau Thomas - Motteau Valentin - Nabholz Benoit - Ponthieux Yann - Précigout Laurent - Péchaud Mickaël - Rancilhac Loïs - Raymond Blaise - Reinboud Weia - Reyt Sylvain - Rondeau Alexis - Rouschmeyer Laurent - Rufray Xavier - Sannier David - Sardet Eric - Sautet David - Sauvage Alain - Scher Olivier - Schmale Karsten - Soustelle Cyril - Spanhove Tom - Technicien Cg30 - Tillo Stéphan - Tremauville Yves

Informations sur l'espèce

C'est une Aeshne d'origine Africaine, donc le caractère migrateur est très marqué. L'Anax porte-selle est d'aspect général brunâtre, avec une tête globuleuse et une belle selle de couleur bleu vif chez les mâles, et grisâtre ou absente chez les femelles. Elle est circonscrite à la face dorsale du second segment abdominal.

Le temps entre la ponte, et les émergences sont très brefs, ce développement très rapide permet à l'espèce d'accomplir son cycle de reproduction dans les régions désertiques d'Afrique. Les oeufs éclosent en 10 à 12 jours, et la phase larvaire ne dure que 70 à 120 jours selon la température.

A petite échelle, les émergences sont très synchronisées car les larves sont issues de pontes groupées. Elles s'échelonnent de juin à septembre, suivant les dates d'arrivée des immigrants. Les imagos issus des reproductions en Europe disparaissent pour une destination inconnue.

Les adultes sont très actifs au crépuscule, les mâle deviennent territoriaux lorsque densité est élevée. La ponte se fait en tandem, la femelle insère les oeufs dans les débris de végétaux, les hydrophytes, les roseaux et même dans la terre nue des rives humides.


Etant une espèce migratrice, et peu exigente, elle n'est pas menacée. Les seuls sites de reproduction suceptibles d'être permanents, se situent dans le Parc Naturel Regional de Camargue, à priori ils ne risquent donc rien.

Les imagos sont apparament peu exigeants en matière d'habitats. Ils recherchent des points d'eau de toute taille, permanent ou temporaires, généralement peu profond où l'eau chauffe rapidement.
Non renseignée pour le moment
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles