Aeshna juncea (Linnaeus, 1758)

Ordre : Odonata Famille : Aeshnidae Genre : Aeshna

  • 415
    observations

  • 59
    communes

  • 93
    observateurs

  • Première observation
    1958

  • Dernière observation
    2018
Adriaens Tim - Albert Ludovic - Allegrini Benjamin - Anglio Grégory - Anonyme Anonyme - Baffie P. - Baffie Philippe - Balança Gilles - Blanchon Yoann - Bonmariage Pierre - Borret Françoise - Boudot Jean-pierre - Bourderionnet Guy - Brandon Allan - Brepson Loic - Brugiere Dominique - Brugière D. - Bruno Le Roux - Cervello Magalie - Chaigne Adrien - Chaillou Anthony - Chazalmartin Samuel - Christophe Florian - Cocquempot Christian - Courmont Lionel - Coutant Laura - Cuenin Christophe - Danflous Samuel - Descaves Bruno - Dokus Arys - Dubois Yves - Duchêne Alexandre - Duvot Guilhem - Fabre Jean Marie - Fay Rémi - Foxonet Hugo - Fructidor Laurent - Février Jérémie - Gaunet Aurélien - Genoud David - Giraud Alain - Goma Vianney - Grand Daniel - Guenel Nathalie - Gurliat P. - Heidemann Harald - Hentz Jean-laurent - Houard Xavier - Jamier Myriam - Jaulin Stéphane - Jullian Rémi - Lacoste Arnaud - Le Roux Guillaume - Legendre François - Lepine Fabien - Leroy Thierry - Louboutin Bastien - Louvet Emilie - Malafosse Jean-pierre - Meurgey F. - Moratin Raynald - Moreau Thomas - Noblecourt Thierry - Paraire Christophe - Parayre C. - Parayre Christophe - Pianalto Sylvie - Plassart Clémentine - Poujol Audrey - Puissant Stéphane - Quillévéré Camille - Quélennec Céline - Rafton Thibault - Ramond Vincent - Ringot B. - Ringot Bernard - Riols Christian - Riols Romain - Rondeau Alexis - Ronne Charlotte - Rufray Xavier - Sannier David - Sané Fabien - Sautet David - Sauvage Alain - Schwab Philippe - Seon Jean - Soustelle Cyril - Soustelle Nicolas - Tillo Stéphan - Tixier-inrep Danièle - Vizcaino Daniel - Vizcaino Françoise

Informations sur l'espèce

L’Aeschne des joncs est l’une des plus grandes aeschnes. La coloration de fond est brun sombre (femelles et mâles immatures) à noire (mâle mature), avec un abdomen marqué sur chaque segment d’une paire de grandes tâches bleues (mâles matures) ou jaune à jaune vert (femelles et mâle immature). Le thorax montre sur le côté deux larges bandes jaune, parfois teintées de bleu vers les ailes. Son front est marqué d’un T noir épais. Les nervures costales sont jaunes chez les deux sexes. Enfin, chez le mâle mature, l’abdomen brun noir est orné de taches bleues et jaunes.
Elle se déplace loin de l’eau pour chasser (en forêts et clairières) et change souvent de localité.

Période de vol : de début juin à fin-septembre.
Période de reproduction : principalement en août.
Forme souvent des populations importantes dans ses habitats de reproduction. Les mâles patrouillent inlassablement le long des berges ou au-dessus de l’eau d’un vol puissant et rapide. Ils sont très agressifs envers leurs congénères ou tout autre odonate. Ils peuvent plonger dans les herbes à la recherche des femelles qui se cachent des mâles.
L’accouplement peut durer plus d’une heure. Lors de la ponte, les femelles insèrent les œufs dans la tourbe ou la végétation aquatique.
Près de 90 % des œufs subissent une diapause, les autres éclosent directement. Les larves ont un mode de vie très actif et se tiennent sur différents supports en s’éloignant des berges avec l’âge. La phase larvaire comprend entre 16 et 17 stades.
Les émergences surviennent de façon massive 2 à 4 ans après la ponte et peuvent se concentrer sur une courte période de 3 à 4 semaines.
 


En France, l’Aeschne des joncs est associée au milieu montagnard où elle n’est pas menacée. Les drainages privent l’espèces de ses habitats de reproduction. Le réchauffement climatique pourrait présenter une menace sévère pour certaines populations (en limite altitudinale inférieure de répartition notamment).

Liste rouge mondiale (http://www.iucnredlist.org) : non référencé
Liste rouge européenne (Kalkman et al., 2010) : « Least Concern » (= préoccupation mineure) en Europe et dans l’Union Européenne des 27, populations stables.
Liste rouge des libellules du Bassin méditerranéen (Riservato et al., 2009) : LC
Liste rouge des Odonates de France métropolitaine (Dommanget et al., 2009) : NT (« Near threatned » = quasi menacé)
 

A. juncea est une espèce à distribution holarctique : Etats-Unis, Canada, Europe septentrionale, centrale et méridionale, Asie jusqu'au Japon. Dans le sud du continent européen, elle est confinée aux massifs montagneux. En France, l'espèce est ainsi présente  dans les Pyrénées, le Massif central, les Ardennes, les Vosges, le Jura et les Alpes. En Languedoc-Roussillon, elle est plutôt commune en Lozère et rare à très rare dans les autres départements.
L'espèce apprécie les eaux stagnantes oligotrophes ou acides à végétation abondante d'hélophytes (mares, étangs, tourbières, lacs, …) situées entre 600 et 2 700 m d'altitude environ.
Non renseignée pour le moment
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles