Fadet de la Mélique (Le), Iphis (L'), Semi-Procris (Le)

Coenonympha glycerion (Borkhausen, 1788)

Ordre : Lepidoptera Famille : Nymphalidae Genre : Coenonympha
1 taxon(s) inférieur(s) agrégé(s) sur cette fiche

  • 149
    observations

  • 35
    communes

  • 37
    observateurs

  • Première observation
    1905

  • Dernière observation
    2017
Aubin Guillaume - Besnard S. - Bourgeois Bonhoure Carine - Brepson Loic - Bruno Le Roux - Courmont Lionel - Coutant Laura - Delmas Sylvain - Dubois Yves - Escudié Pascal - Essayan R. - Février Jérémie - Garcia Mathieu - Gaymard Maxime - Genoud David - Gilot Fabien - Guilloton Jean-alain - Houard Xavier - Huleux G. - Jaulin Stéphane - Jullian Rémi - Leandro Camila - Lepine Fabien - Louboutin Bastien - Louvet Emilie - Meeus G. - Migeon Alain - Moreau Patrice - Poujol Audrey - Rafton Thibault - Rütimeyer E. - Sannier David - Schmidt-koehl W. - Vanaldewereld Aude - Vizcaino Daniel - Vizcaino Françoise - You Marie-thé

Informations sur l'espèce

Le dessus des ailes du mâle est de couleur brun sombre avec une éclaircie basale fauve sur l'aile antérieure. La femelle se distingue avec l'aile antérieure fauve qui est largement bordée de brun. Le revers des ailes postérieures est gris ou brun, avec une série d'ocelles postdiscaux de couleur noirs cerclés de jaune et pupillés de blanc. On remarque aussi la présence d'une tache blanche au dessus de l'ocelle dans l'espace 4, qui s'étend parfois en une petite bande très irrégulière.

Les oeufs sont pondus un à un, sur Brachypodium sylvatica, Melica ciliata, ou Briza media. La chenille hiverne, elle est visible dès août jusqu'en mai de l'année suivante. Les imagos volent en une seule génération entre juin et juillet.


Aucune menace n'est a préciser pour ce papillon.

L'Iphis fréquente les prairies, les pelouses sèches, les lisières et les clairières jusqu'à 2 400 m d'altitude.
Non renseignée pour le moment
Papilio iphis Denis & Schiffermüller, 1775

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles